Aicha Bacha

Portrait de Mme Aicha Bacha

Aicha BACHA est née et a grandi à Sidi Slimane, ville du Maroc. Son père était homme d’affaire (export d’huiles médicinales et aromatiques), sa mère est femme au foyer.

Aicha a obtenu un baccalauréat en Sciences Expérimentales, et une licence en Sciences et Techniques de l’information et de la communication de l’Université Mohammed V de Rabat (département des sciences et techniques de l’information et de la communication). Passionnée par le journalisme et l’écriture, elle décide de se spécialiser en journalisme à l’Institut Français de Presse (attaché à l’Université Panthéon-Assas Paris 2) où elle obtient son diplôme universitaire. Elle se rend ensuite à Bruxelles, précisément à l’Université Libre de Bruxelles pour faire un deuxième master approfondi en communication et information et puis un doctorat qu’il a obtenu en Sciences Politiques et Sociales.

Aicha Bacha a fait des recherches sur des sujets liés à la migration, l’islam, les femmes d’origines immigrées et la communauté marocaine de Belgique, comme elle a travaillé sur le rôle de la femme pour la lutte contre le terrorisme et la préservation de la paix au monde, ainsi que sur le renforcement des capacités des femmes et leur autonomisation économique, politique et sociale.

Aicha Bacha a mené des projets européens pour l’application de la résolution 13.25. Comme elle a donné des conférences sur ce sujet à plusieurs universités dont l’Université Libre de Bruxelles, en Belgique, l’Université Libre de Barcelone, Espagne, et l’Université Mondiapolis à Casablanca ainsi que dans de nombreuses institutions européennes., etc.

Elle a représenté la Belgique dans plusieurs forums internationaux tel que le forum du genre en Tunisie et le forum de l’immigration à Mexico. 

En décembre 2021, elle est nommée secrétaire générale du mouvement des femmes leaders panafricaines, et présidente des bureaux de mouvement au Benelux et au Maroc.

Elle a obtenu plusieurs prix et distinctions en reconnaissance pour ses combats et ses efforts en faveur de la cause de la femme et des jeunes d’origines étrangères comme :

– Prix de la journée mondiale de la femme 2019, province de Guercif, Maroc.

– Prix de la femme de l’année 2018, délivrée par le centre culturel Darna, Barcelone, Espagne.

– Prix du modèle inspirant 2019, de l’Africain Lion Award, Belgique.

– Prix de la personnalité migrante la plus influente, août 2020, décerné par la province de Driouche, Maroc.

– Prix de la journée internationale de la femme 8 mars 2021, obtenu du Welfare Center, Scotland, Royaume-Uni.

Aicha Bacha est connue par son développement d’une thèse qui favorise la promotion d’une identité diasporique des migrants ancrée sur la diversité de leurs trajectoires et qui se base sur le respect des lois du pays d’accueil.

Pour Aicha Bacha, l’enracinement dans les pays d’accueil est si primordial que la préservation des origines, elle l’exprime ainsi :

« Il n’y a pas d’arbres sans racines, et il n’y a pas de racines sans terres. Gardons nos racines, protégeons nos terres, mais ne produisons pas d’arbres stériles, que nos fruits soient abondants là où nous allons ».